Aide aux Chrétiens du Liban

Appel aux dons en urgence

La double explosion survenue à Beyrouth mardi 4 août a dévasté la ville, et plus particulièrement les quartiers chrétiens. Cette partie de la population souffraient déjà des conséquences du confinement aggravant le contexte de pauvreté qu’ils subissent.
Père Maximilien-Marie est régulièrement en contact avec le Père Makhoul, qui continue d’aider les réfugiés syriens et irakiens ainsi que les pauvres libanais.

Rappelons que 300 000 personnes ont perdu leur logement, et que les silos de farine du port de Beyrouth ont été soufflés…
Soutenons les Chrétiens du Liban en faisant un don !


Don par carte bancaire, virement ou chèque

Pour les dons par chèque, merci d’indiquer « Don pour le Liban » au dos du chèque.

Montant de votre don, en € (mettez un point comme séparateur décimal)


« Chers amis, les mesures de confinement ont aggravé les problèmes de pauvreté dans les pays déjà touchés par la guerre, et c’est particulièrement le cas du Liban. Le 5 mai dernier, Mgr Pascal Gollnisch, directeur général de l’Œuvre d’Orient, en faisait état dans une conférence de presse.
Vous vous souvenez peut-être qu’il y a quelque temps, j’avais pu réaliser avec une dizaine de jeunes une mission auprès des chrétiens libanais, dans le centre du pays à Kfour. C’est pourquoi je voudrais apporter une aide d’urgence à cette population qui m’est chère.

En 2015, j’avais déjà accompli plusieurs séjours au Liban, lieu de refuge de bien des ressortissants de Syrie et d’Irak, notamment des chrétiens, dans le but de leur venir en aide. Très modestement j’avais pu prêter main forte à quelques associations locales, et notamment à une famille d’origine irakienne, mais de culture anglo-libanaise. Avec elle, j’avais rendu visite à plusieurs familles irakiennes.

Aujourd’hui, avec l’épidémie de COVID, le Liban voit les habitants les plus pauvres, notamment les réfugiés être acculés à la faim. J’ai repris contact avec le Provincial des Carmes, le Père Makhoul qui m’avait alors accueilli, et il a fait état de situation. Bien des familles viennent chez lui pour recevoir nourriture ou produits de première nécessité : voici ce qu’il m’écrit :

« Quant à la situation économique et sociale, notre pays le Liban traverse une situation de grave crise depuis ces derniers mois (depuis octobre 2019). La crise du coronavirus a amplifié le malaise de l’économie libanaise déjà fragile : le taux de chômage a considérablement augmenté et les gens n’ont plus de quoi se nourrir. Malheureusement, le Liban est face à la banqueroute et à la population proche de la famine, l’État libanais est impuissant. Nous vivons dans une confusion totale. Les réfugiés d’ Irak , les Syriens et les Palestiniens vivent dans une situation horrible et nous faisons de notre mieux pour les consoler et aider !!! »

Je n’ignore pas que bien d’entre nous subissent aussi les effets économiques de la crise sanitaire. Mais nous sommes sans doute mieux armés. Alors au nom des amis que j’ai pu rencontrer là-bas, je fais appel à votre générosité. Nous aiderons ainsi le Père Makhoul à poursuivre l’achat de denrées, qu’il redistribue aussitôt à toutes ces personnes.

En leur nom à tous je vous remercie pour votre aide financière.
Bien fraternellement »

Père Maximilien Marie

Pour en savoir plus, vous pouvez lire l’article d’Aleteia sur ce sujet



Galerie photos

Portfolio